Sélectionner une page

Le conseil avant tout

Comment se couvrir contre les dommages et les risques professionnels en tant que dirigeant ?

par Thibault Gond

 

Tous les dirigeants vous le diront, gérer une entreprise, quelle que soit sa taille, n’est pas une tâche facile. Vous ferez face à un marché de plus en plus concurrentiel, aux goûts changeants des consommateurs, aux problèmes d’embauches, etc. Et ce n’est pas tout, des imprévus divers et variés peuvent surgir à n’importe quel moment et mettre en danger votre entreprise, vous devez y être préparés.

Que se passe-t-il par exemple si un client ou un employé se blesse au sein de vos locaux ? Qui se chargera de payer les factures médicales ? Que se passe-t-il si un cybercriminel vole les informations bancaires d’un client – un délit qui pourrait entraîner des poursuites judiciaires immédiates de la part de clients en colère ? Ces incidents sont à gérer au quotidien, mais de nombreuses autres crises telles que des incendies ou cambriolages pourraient même anéantir vos économies et entraîner la faillite de votre entreprise. A cela, il faut ajouter aussi la question de la prévoyance santé et retraite pour vous et votre famille en tant que dirigeant d’entreprise mais aussi pour vos salariés.

Thibault Gond, courtier en assurance spécialisé dans les risques professionnels, nous précise qu’il est primordial, en tant que chef d’entreprise, d’investir dans une bonne couverture d’assurance et ce dès le démarrage de l’activité, en premier lieu une assurance responsabilité civile, contre les risques professionnels et une assurance dommage aux biens pour vous protéger financièrement et vous aider, en cas de soucis, à garder votre entreprise en activité.

 

Pérennité
Diversification
Création de richesse

Par ailleurs, pour être totalement couvert, vous aurez également besoin de polices d’assurance automobile, multirisque, une assurance perte de revenus ou une assurance frais généraux d’entreprise en plus d’une police d’assurance responsabilité civile qui vous protégera de procédures judiciaires coûteuses et chronophages. Dans tous les cas, si vous craignez que votre entreprise ne soit pas suffisamment protégée, n’hésitez pas à contacter votre intermédiaire d’assurance. Il peut analyser l’état de votre entreprise et déterminera la couverture adaptée selon votre situation.

L’assurance responsabilité civile générale

Toutes les entreprises, quelle que soit leur taille , doivent investir dans une assurance responsabilité civile générale. Cette assurance couvre tous les dommages financiers que vous pouvez subir si un tiers est blessé lors d’une visite au sein de votre entreprise et vous poursuit pour payer les préjudices qui en résultent. Ce contrat vous protège également si les produits ou services de votre entreprise causent à l’un de vos clients des dommages physiques, financiers ou moraux.

Par exemple, supposons que vous utilisez une échelle pour stocker des pots de peinture sur une étagère de votre local. Si une boîte tombe et blesse un client, ce dernier peut exercer un recours contre votre entreprise, une assurance responsabilité civile couvrira les frais des dommages corporels que le client subit.

L’assurance contre les risques professionnels

Toute entité exerçant une activité professionnelle peut à un moment ou à un autre causer des dommages soit à ses salariés ou à sa clientèle, c’est heureusement rare, mais c’est imprévisible. Le fait de souscrire une assurance qui couvrira ces risques professionnels est obligatoire et peut couvrir :

  • Les risques chimiques : qui peuvent résulter de la manipulation de produits chimiques dangereux par l’un de vos salariés.
  • Les risques physiques : relatifs à la dégradation de la santé de vos employés qui pourrait être causée par les chutes, les bruits ou la respiration d’air pollué.
  • Les risques liés aux déplacements professionnels, surtout les accidents de la route que peuvent subir les employés dans le cadre de l’exercice de leurs fonctions.
  • Les dangers relatifs aux équipements : ceux résultant d’une défaillance ou d’un mauvais usage du matériel.
  • Les risques d’incendie ou de catastrophe naturelle qui toucherait les locaux de l’entreprise.

Expert en assurances

pour entreprises et dirigeants

Qui est Thibault Gond ?

Thibault Gond est un courtier en assurance exerçant en Alsace, il est spécialisé dans les risques professionnels et la protection du dirigeant depuis dix ans.

Carrière

Titulaire d’un BAC+2 en transactions immobilières, et d’une licence en commerce il a commencé sa carrière professionnelle dans l’immobilier en sortant de fac de droit. Sa première expérience a démarré chez le N°1 français de la transaction immobilière, Century 21.

Il a donc exercé en tant qu’agent commercial au sein d’une agence de Century 21 située dans la Nièvre où il opérait surtout sur le marché de la résidence secondaire. Après la crise de 2008 quand le secteur a été fortement touché par l’effondrement des subprimes, il intègre Groupama en tant qu’animateur commercial sur la capitale. Et c’est là où Thibault Gond va être initié au domaine des assurances, il occupait alors le poste de chef d’équipe (il avait deux commerciaux et une assistance sous sa responsabilité). Son travail consistait à assurer l’animation du point de vente, créer des challenges dans l’équipe et superviser l’activité en fixant les objectifs dans un environnement très concurrentiel.

Mais courant 2011, Thibault Gond ne voyait plus de perspectives d’évolution dans son activité, basée sur une conquête permanente des nouveaux prospects sans aucune démarche de fidélisation. Lassé par la vie parisienne, il décide de quitter la capitale et de s’installer en Alsace. Il va donc se spécialiser dans l’assurance pour les professionnels, car il y trouve plus d’opportunités et surtout il offre à ces clients plus de valeur ajoutée. Son choix de l’Alsace pour s’installer relève du fait que c’est une région frontalière économiquement très dynamique où il tisse rapidement un réseau . Il a donc réussi à intégrer le cabinet d’assurance Messmer et Lapp à Strasbourg en qualité de chargé de développement de la clientèle entreprise.

Il s’est rapidement imposé dans le domaine de l’assurance entreprise. Ce poste de conseiller auprès des professionnels lui correspondait parfaitement et il a pu aiguiser ses compétences commerciales, sa connaissance des contrats d’assurance et son savoir-faire dans la souscription des risques professionnels (perte d’exploitation, responsabilité civile, assurance décennale).

En 2015, Thibault Gond a eu l’opportunité de racheter des parts d’un cabinet de courtage, et est devenu directeur général associé. Entre temps, sa volonté pour la poursuite de ses études ne s’est pas affaiblie et il réussit à obtenir une licence en commerce spécialité management. Ceci lui a donné l’ambition d’évoluer vers le métier d’agent général pour piloter son propre point de vente et gérer un portefeuille clients plus important. Il a revendu ses parts pour investir dans un portefeuille en 2017.

En tant qu’Agent Général, Thibault Gond Manteaux s’est surtout intéressé à la partie patrimoniale de l’assurance, son activité était en majorité dirigée vers les placements en assurance-vie/ retraite et trésorerie d’entreprise. En 2020, il a compris que le marché se dirigeait de plus en plus vers des relations plus personnalisées et sur mesure, ce qu’il l’a encouragé à opter pour plus d’indépendance. Dans ce qui suit, il nous donne quelques conseils pour bien choisir son assurance avant même de créer son entreprise.

Les assurances à souscrire lors de la création de son entreprise

 

Les créateurs d’entreprise sont des personnes qui doivent prendre des décisions sur le choix de leur assurance à un moment donné où ils n’ont pas forcément les connaissances requises et où ils ont des moyens financiers limités. La difficulté pour les créateurs d’entreprise est de trouver des assurances qui sont liées à leur niveau de responsabilité et de prise de décision, à leur prévoyance retraite et aux risques de cybercriminalité.

L’assurance de la responsabilité civile

Selon Thibault Gond, le premier choix que devra retenir le créateur d’entreprise est de souscrire une police d’assurance responsabilité civile. Cela couvrira les dommages corporels, matériels et immatériels causés aux tiers par rapport à une erreur que vous avez pu commettre. Donc c’est de loin le premier type d’assurance à souscrire pour protéger son activité.

Pour cela, il est conseillé d’avoir recours à des contrats types qui définissent le champ de responsabilité civile du dirigeant. Puis, il faut s’adresser à des spécialistes de l’activité dans laquelle on se trouve. Le risque dans ce domaine c’est de s’adresser à des intermédiaires généralistes et qui vont vous proposer des contrats trop standardisés. En effet, chaque activité professionnelle a ses spécificités, il y a donc besoin de contrats d’assurance spécifiques et adaptés.

La prévoyance du chef d’entreprise

Le chef d’entreprise a tout intérêt à bien se couvrir en prévoyance parce que son régime obligatoire minimum est généralement assez limité en termes de garanties. La prévoyance couvre non seulement le décès, mais également la maladie, l’incapacité, l’hospitalisation et un certain nombre d’accidents qui peuvent se produire tout au long de la vie et pour lesquels il convient de se prémunir.

Pour cela, il faut faire un bilan complet des garanties qui vont devoir pallier aux insuffisances des régimes obligatoires et anticiper les risques en prenant un contrat complémentaire de prévoyance qui permettra en fonction de la situation familiale de préserver ses revenus et sa qualité de vie le moment venu. Thibault Gond conseille souvent aux chefs d’entreprises de comparer plusieurs contrats de prévoyance en vérifiant les franchises, les prestations et le mode de calcul des taux d’invalidité qui peuvent varier en fonction des assureurs pour avoir une solution d’assurance performante et être mieux protégés.

S’assurer contre les cyberattaques

En France, le phénomène augmente et représente de réelles menaces pour les entreprises. À l’ère du tout connecté, veiller à la sécurité de vos données est devenue un enjeu majeur. Les TPE/PME sont la cible idéale des cybercriminels, car celles-ci sous-estiment ou ignorent bien souvent les conséquences parfois dramatiques d’une cyberattaque sur leur activité. Ces dommages sont aujourd’hui pris en charge par certaines compagnies d’ assurances et c’est là que les experts comme Thibault Gond interviennent pour sensibiliser les entreprises et les dirigeants contre les conséquences financières des cyberattaques et garantissent la continuité et la pérennité de leurs activités.